Vous êtes ici : Accueil Actus & événements Actualités Activités des instances de CGLU Afrique Dialogue Régional Afrique sur les Contributions Déterminées au niveau National (CDN) : Signature de partenariat entre CGLU Afrique et 4C

Actualités

Vous pouvez consulter les actualités classées par catégories


16 Oct 2017
Dialogue Régional Afrique sur les Contributions Déterminées au niveau National (CDN) : Signature de partenariat entre CGLU Afrique et 4C

Dialogue Régional Afrique sur les Contributions Déterminées au niveau National (CDN) : Signature de partenariat entre CGLU Afrique et 4C

En marge du dialogue régional Afrique sur les CDN, une convention de partenariat a été signée entre CGLU Afrique et le Centre de compétences sur le changement climatique du Maroc (4C).

Organisé à Rabat (Maroc) du 26 au 28 septembre 2017, le Dialogue Régional sur les Contributions Déterminées au niveau National (CDN) pour l’Afrique est la 4ème et plus grande édition des dialogues CDN Afrique organisés depuis 2015 pour faire avancer l’Accord de Paris. A ce jour, ces dialogues ont bénéficié à plus de 150 pays à travers 3 ateliers mondiaux et 15 dialogues régionaux.

Cette rencontre a été organisée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Secrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) et le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable au Maroc et ce, en collaboration avec l’agence allemande pour la coopération internationale (GIZ) et le NDC Partnership. Ce dialogue est également appuyé par les gouvernements Japonais et Norvégien et par l’Union Européenne et accueille les représentants gouvernementaux de 50 pays africains ainsi que les organisations et experts internationaux impliqués dans les processus de mise en œuvre des CDN.

En continuité aux initiatives de la COP22 et en préparation à la COP23, ce dialogue avait pour objectif d’appuyer les pays dans le processus de mise en œuvre de leurs CDN soumises dans le cadre de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Les participants ont eu la possibilité de :

-Partager les expériences, les bonnes pratiques, les opportunités et les défis associés à la mise en œuvre des CDN en Afrique ;

-Identifier les écarts en matière de renforcement des capacités et les besoins relatifs à la mise en œuvre des CDN  en l’Afrique et  formuler des recommandations de solutions pour adresser ces écarts et besoins ;

-Discuter la mise en œuvre des CDN au niveau local et régional, en tenant compte des politiques, des actions et des incitations à engager ;

- Traiter des questions relatives au financement et à l’implication du secteur privé dans la mise en œuvre des CDN ;

- Discuter les moyens d’intégrer l’équité genre et l’autonomisation des femmes dans la mise en œuvre et la planification des CDN.

Nouveau partenariat 4C- CGLU Afrique

En marge de cette importante rencontre africaine, une convention de partenariat a été signée le 26 septembre 2017 entre le Centre de Compétence Changement Climatique du Maroc (4C) et Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), l’organisation faitière des collectivités territoriales du continent.

Cette convention de partenariat vise à promouvoir la coopération entre ces deux institutions pour la préparation et la mise en œuvre conjointe de projets et d’initiatives dans le domaine du renforcement des capacités en matière de lutte contre les changements climatiques au niveau local, national et régional. Plus particulièrement, elle ambitionne de :

  • -Soutenir et faciliter la mise en œuvre des CDN au niveau des territoires ;
  • -Développer des outils et méthodes pour concevoir, mettre en œuvre et assurer le suivi et évaluation des actions et projets de lutte contre le changement climatique ;
  • -Former et renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la mise en œuvre des CDN, notamment des élus et cadres des gouvernements locaux et régionaux ;
  • -Mettre en place une base de données sur les actions menées au niveau des villes et territoires sur le changement climatique ;
  • -Appuyer la mise en place d’un mécanisme d’échange d’information sur le changement climatique ;
  • -Développer la coopération sud-sud et nord –sud en matière de lutte contre le changement climatique ;
  • -Appuyer la mise en œuvre des conventions internationales, notamment en ce qui concerne le changement climatique ;
  • -Rechercher conjointement les financements pour la réalisation des activités à mener dans le cadre du présent accord.

 

Conclusions de la session de dialogue des CDN sur les autorités locales

La deuxième journée du 27 septembre 2017 a vu la matinée être consacrée à la session de dialogue des CDN sur les autorités locales. Le Secretaire Général de CGLU Afrique, M. Jean Pierre Elong Mbassi a participé aux échanges qui ont débouché sur les conclusions suivantes :

1. Tout le monde est d'accord pour l'implication des autorités locales dans la mise en œuvre des CDN ;

2. La mise en œuvre des CDN devrait prendre une approche ascendante et être localisée pour inspirer les plans de développement locaux, les stratégies et les budgets ;

3. La mise en œuvre des CDN a besoin d'une collaboration gouvernementale à plusieurs niveaux et d'une approche multi acteurs pour rendre tout cela inclusive ;

4. Pour que le processus de mise en œuvre soit inclusif, il faut une plate-forme rassemblant toutes les parties prenantes, les autorités locales étant représentées dans cette plate-forme par leurs associations nationales. Il est souhaitable qu'il y ait un CDN et un point focal de changement climatique au niveau de chaque association nationale des autorités locales ;

5. Les initiatives des autorités locales doivent être intégrées dans le système de rapport mis en place pour surveiller et évaluer la mise en œuvre des CDN. Il est donc nécessaire que les autorités locales maîtrisent le processus de mesure, de rapport et d'évaluation (MRV).

6. Les autorités locales en Afrique demandent qu'un programme de renforcement des capacités et d'assistance technique soit défini et mis en œuvre d'ici à l'entrée en vigueur du Fonds  Vert climat  afin d'être en mesure de présenter les demandes de financement éligibles à la finance climat, y compris le Fonds  Vert climat.

7. Les participants se sont félicités de la proposition de CGLU Afrique de mettre en place un groupe de travail sur le renforcement des capacités et l'assistance technique ciblant les autorités locales et régionales africaines, rassemblant les institutions prêtes à assumer cette mission de renforcement des capacités, y compris le centre 4C au Maroc.

La Contribution Déterminée au niveau National dans le cadre de la CCNUCC  pour le Maroc est disponible ici

 

Plus d’informations en anglais sur ce dialogue est disponible ici